Tremblement Nucléaire

"J'aime découvrir le prochain roman que je compte acheter, vous aussi. A partir de ce soir, découvrez les 11 premiers chapitres (sur 56) du roman en intégralité. Un chapitre offert par jour. Ce soir, les puissants prennent les commandes, nous sommes en 1974 à Vienne, pendant la conférence de l'AIEA, dans un contexte de crise du pétrôle. Les deux premiers chapitres permettront au lecteur de comprendre les tensions et les liens, les leviers et les alliances, et pour quelles raisons l'un n'aidera pas l'autre... ou aidera son concurrent. Amitiés d'auteur".

« Je ne peux pas laisser mettre notre planète en danger ! Les centrales nucléaires ne peuvent pas être installées partout, je ne t’apprends rien ! »

« Tu sais bien que si le nucléaire ne prend pas le dessus, ce sont les arabes...

 

Elle referma la porte, descendit péniblement les marches en grimaçant de souffrance. Elle pensa que sa jambe était cassée. Elle sélectionna un numéro de téléphone : « C’est moi, ça ne va pas du tout, je peux te déranger ? ».

 

Eruption volcanique en Islande, le volcan Eyjafjöllest au centre des préoccupations… Chris et Adèle, deux jeunes vulcanologues, vont se forger leur notoriété aux côtés de Jean-Louis et Nick.

 

Louis Ruhlsen, magna de l’industrie du gaz, cherchait un lieu de stockage souterrain sous la plaine d’Alsace. Il jeta son dévolu sur une commune près du Rhin. Sabrina, experte,recommanda…

 

« Ce sont les bâtiments qui tuent, non les tremblements de Terre ».

Serge Thrust, éminent spécialiste de sismologie, tint une conférence à Copenhague. Il livra une information surprenante !

 

Béatrice Halisinski était tourmentée dans son bureau. A la tête de la centrale de Fessenheim, elle dressait le bilan de ses sacrifices pour atteindre ce poste. La C.L.I.S. se réunissait ce jour-là…

 

Un camion arriva à Paris, charga un corps dans l’obscurité. John Riff, sur le quai, comprenait difficilement la scène après une soirée trop longue et trop agréable. Il n’aurait jamais dû être là.

 

« Michel, je vous confie personnellement cette enveloppe. Déposez-là. C’est à cinq minutes d’ici. Indiquez-moi au plus vite la bonne exécution puis rejoignez-nous. C’est très important…

 

« L’interlocuteur avait parlé très fort, au point que Serge pu comprendre les mots prononcés. Il avait entendu : « Faites ce qu’il faut faire ! »

Il lui sembla que l’homme tentait de se camoufler…

 

Elle avait remarqué les deux rangées de grillages surmontés de barbelés, et avait dit à sa voisine : « Regarde, tout juste la place, dans ce chemin de ronde pour un homme et son chien de garde ».

 

- Je ne peux pas garantir que notre mission soit sans danger, en restant fidèle à ce que nous avons déjà évoqué ».

- Cela dit, ce n’était pas le cas au Japon les époux Krafft…»

 

« J’émets un avis favorable à la création du stockage de gaz à une profondeur de 700 mètres. Je vous invite à ne pas retenir l’hypothèse d’un forage qui traverserait la nappe phréatique.

 

« Monsieur Thrust ?

« Comment connaissez vous mon nom ? »

Il venait de lui répondre à la manière de quelqu’un qui était sur ses gardes.

 

« Dans ces tuyaux, une pression de cent cinquante-cinq bars est indispensable pour la production d’énergie. Il n’est pas acceptable d’avoir une rupture, et tout est fait pour que cela ne se produise pas ».

 

Les yeux médusés, le groupe d’amis assista au décollage de l’appareil, un Robin DR400-180. Sur l’île, le choix était restreint. A bien y regarder, l’appareil devait totaliser unnombre d’heures de vol important.

 

John, approchait la radio portative de son oreille pour transmettre le message de situation. Il percevait une forte odeur de gaz sans faire un rapprochement avec un danger. C’était la première fois…

 

« Sabrina, je sais bien qu’il est tard, mais j’ai besoin de savoir : n’as-tu rien remarqué d’anormal dans notre labo observatoire ?

- Serge, il est deux heures du matin ! »

 

« Assez d’imbécilités, où est l’argent ? »

« Comment, quel argent ?

« Ne perdons pas de temps, tu as eu un virement de cinq millions d’euros, je le sais. Où estl’argent ? »

 

Régis Minner était un agent du renseignement. Ce n’était probablement pas lui, l’officier de liaison. En revanche, il avait à présent les pièces du puzzle et il y repensait tandis qu’il tenait un verre de vin blanc…

 

Arnaud Boskofski, chef de chantier spécialisé dans les forages de grande profondeur, venait de s’offrir une Porsche Boxter S pour un peu moins de soixante-mille euros. Il était fasciné par...

 

Serge ne pouvait ni bouger ni parler et remarquait avec effroi que le serveur ne tentait pas de désarmer la femme menaçante.

Serge comprit que Marylou pressait lentement sur la gâchette…

 

 

 

Dédicaces,

salon du livre,

et visite ici de ma petite soeur Sarah

:o)